Lampe Wai-Qi ou lampe Chinoise


La lampe Wai-Qi ou lampe Chinoise :

Apporte une réponse adaptée aux problèmes articulaires, musculaires, tendineux.


Chasse la fatigue, renforce l'immunité et le système digestif. Soulage les affections respiratoires et les différents maux du corps.


Est aussi profondément relaxant.


La lampe Wai-Qi favorise la tonification de l'énergie en apportant l'information de chaleur qui soutient le bon fonctionnement des différents systèmes (digestif, respiratoire ...). Elle favorise ainsi l'évacuation de l'humidité pathogène du corps, qui produit de nombreux troubles de santé.

Une chaleur de longueur d'onde infrarouge combinée avec la lithothérapie grâce à une plaque minérale de 33 minéraux.



"En Chine, cette lampe est utilisée depuis une vingtaine d'années dans le cadre clinique et le milieu hospitalier, elle est soit employée seule ou en association avec l'acupuncture, les massages et l'application des cataplasmes, pour une très large palette de pathologies allant des troubles de l'appareil digestif, locomoteurs, respiratoires, cutanés, le soutien immunitaire.

Sa remarquable efficacité dans les domaines musculaire et articulaire, la fait adopter par les sportifs. Selon eux, elle permettrait une meilleure récupération après l'effort et améliorerait la résolution des traumatismes.

D'autre part, les utilisateurs vantent souvent son action dans le cadre de la détente et de la recharge énergétique qualifiant la chaleur de maternante, réconfortante, diffusante, enveloppante et pénétrante. La sensation de diffusion de l'énergie à l'intérieur du corps est très concrètement ressentie. L'effet de recharge énergétique se fait sentir à la fois sur le plan physique mais également psychique. Ainsi, la relaxation sous la lampe Wai-Qi est une véritable méthode de Yang Sheng, un moyen privilégié d'entretenir sa vitalité et sa santé. Pour cela on expose de préférence le ventre, les reins et la région lombaire, le milieu du dos."


Historique


" C'est en 1970 que le Docteur Gou Wen Bin (1934-1986) éminent chimiste spécialisé dans les silicates et les techniques d'émaillage fut nommé directeur d'une usine de céramique dans la ville de Chongqing. Constatant les dures conditions de travail, auxquelles étaient soumis les ouvriers (milieu humide, pieds en permanence dans la boue) il s'attendait à rencontrer chez ces derniers de nombreux problèmes de santé comme cela était le cas habituellement dans de semblables conditions, or, à sa grande surprise, il constata qu'il n'en était rien : la santé des ouvriers était exceptionnellement bonne.

Piqué au vif par cette énigme, il entreprit alors une étude prenant en compte toutes les données environnementales du lieu. C'est en faisant des mesures spectrographiques sur la pellicule de couleur noire qui recouvrait les parois du four et des murs alentour, qu'il découvrit la solution. En effet, cette couche de dépôt noirâtre était constituée d'une curieuse association minérale relativement complexe et c'est cette pellicule qui sous l'effet de la chaleur du four ré-émettait un rayonnement infra-rouge très particulier qui était la cause de l'exceptionnel état de santé des ouvriers.

Un programme de recherche sur les effets et les implications de ce rayonnement sur la santé humaine fut lancé, dirigé par le Dr Gou Wen Bin, le but était de comprendre, améliorer et reproduire le phénomène constaté à l'intérieur de l'usine.

C'est ainsi que fut conçue la première génération de lampes Wai-Qi, fonctionnant avec des systèmes électriques en tubes recouverts d'un complexe minéral.

Depuis, le système a été amélioré. Le cœur de la lampe Wai-Qi est désormais constitué d'une plaque minérale circulaire recouverte de 33 minéraux différents (1) sous diverses formes d'assemblages chimiques. Cette plaque, activée par le corps de chauffe émet alors un rayonnement infra-rouge particulier présentant une étonnante similitude avec celui émis naturellement par le corps humain en bonne santé. De nombreuses recherches démontrèrent que ce rayonnement était hautement bénéfique pour les hommes, les animaux mais aussi pour les plantes."

Le rayonnement infra-rouge particulier de la lampe Wai-Qi est différent de l'infra-rouge conventionnel. 

« Pour ces chercheurs il apparaîtrait que ce rayonnement infra-rouge particulier transmettrait grâce et via les minéraux contenus dans la plaque une information qui favoriserait le vivant. »


L'utilisation de la lampe Wai-Qi ne remplace en aucun cas un traitement médical et ne dispense pas d'un diagnostic médical.


Les séances de lampe infra-rouge dure de 40 à 60 minutes.

Tarifs à la séance ou en forfait de 5 ou 10 séances.